Thangka, , la peinture du bouddhisme tantrique.
Dans le bouddhisme tantrique tibetain , le pratiquant utilise de nombreuses méthodes de méditation pour parvenir a la paix intérieure et reconnaitre la nature de son propre esprit.
 L’une d’entre elles consiste à utiliser comme support de meditation une thanka, peinture sur toile figurant des yidams, représentation symbolique sous forme de divinités des qualités naturelles de notre nature profonde.
 La peinture des thankas est un art sacré qui ne laisse pas de place à l’inspiration personnelle. Elle ne sert pas à l’artiste à exprimer sa personnalité car les sujets representés sont codifiés. L’artiste doit respecter les canons qui permettent à la thanka de transmettre son message, d’être apprehendé par le méditant dans sa symbolique et dans l’énergie qui en émane.
Cet art sacré est à l’opposé de l’art pour l’art.

 La technique
Les thankas sont peintes sur de la toile écrue de très bonne qualité pour une bonne résistance au temps.
Tendue sur un cadre elle est ensuite enduite de blanc d’Espagne mélangé à de la colle de peau.
Après séchage la toile est poncée à la pierre.
On dessine le sujet sur une feuille de calque.
 A l’aide d’une aiguille on perfore le calque sur les traits. On utilise un tampon de poudre de pigments pour imprimer le dessin sur la toile à travers les trous.
 Puis on peint avec des pigments mélangés à de la colle naturelle.